COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Assurance vieillesse : 760 postes supprimés d’ici 2017

Assurance vieillesse : 760 postes supprimés d’ici 2017Assurance vieillesse : 760 postes supprimés d’ici 2017

Cette convention d’objectifs et de gestion , qui doit encore être signée avec l’Etat, fixe les orientationset moyens alloués pour quatre ans et, dans un contexte économique difficile, la poursuite des réductions d’effectifs.

Elle a reçu mercredi un avis majoritairement favorable en conseil d’administration, après de longues négociations parfois tendues en raison de la question des moyens dédiés à la mise en place du compte pénibilité.

Pour la première fois, deux votes distincts ont eu lieu sur les moyens : ceux attribués aux missions classiques de la Cnav (retraites, actions sociales) ont reçu 14 voix favorables — la CFDT, CFTC et FO se sont abstenus et la CGT etla CFE-CGC ont voté contre. Les moyens alloués au compte pénibilité ont fait l’objet d’un autre vote qui a reçu 14 voix favorables, dont la CFDT et FO, les représentants de la CGT, de la CGPME, du Medef et de l’UPA ont, eux, voté contre.

Pour 2014-2017, sur les 1.512 départs en retraite envisagés sur un peu plus de 13.000 salariés, 760 postes (équivalents temps plein) ne seront pas remplacés, précise la Cnav.

Par ailleurs, 172 postes doivent être attribués au compte pénibilité, avec un rendez-vous en 2016 pour évaluer si le calibrage de ces moyens est adapté.

Dispositif phare de la dernière réforme des retraites, le compte pénibilité permet aux salariés exerçant des métiers pénibles de partir plus tôt à la retraite, de se former ou de travailler à temps partiel. La mesure a été en partie reportée à 2016, et seuls quatre facteurs de pénibilité seront appliqués dès 2015.

Dans un communiqué, la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine "salue" le vote des partenaires sociaux et des personnalités qualifiées qui permet d’avancer sur "la simplification et l’accélération des démarches à effectuer par les futurs retraités", sur "la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées grâce à des moyens renforcés" et sur la gestion du compte de prévention de la pénibilité pour laquelle la Cnav "disposera d’un budget dédié, notamment pour le conseil et l’accompagnement des entreprises et des salariés".