COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Caisse Epargne : un simulateur retraite en ligne

Pourquoi un nième simulateur retraite ?Pourquoi un nième simulateur retraite ?

La Caisse d’Epargne souhaite sensibiliser les Français à la nécessité d’épargner pour leur retraite. Ce simulateur est réalisé par Harvest. Ce même simulateur est repris sur bon nombre de sites bancaires. Pas d’innovation donc de ce côté-là. Simulateur facile à utiliser, il est volontairement simpliste. Il ne traite donc évidemment pas de tous les cas particuliers que nous avons tous rencontré un moment où à un autre de notre vie.

pavj Où simuler sa retraite de façon plus complète ?

Les services publics proposent des simulateurs afin d’estimer votre retraite :

En mettant en ligne ce simulateur volontairement simpliste, la Caisse d’Epargne en profite pour mettre en avant ses solutions en terme d’épargne retraite. Parlons-en justement.

Les solutions épargne retraite des Caisses d’Epargne, parlons-en !Les solutions épargne retraite des Caisses d’Epargne, parlons-en !

Les solutions épargne retraite de la Caisse d’Epargne sont parfois déroutantes, à l’instar du placement Quadreto, mis en avant. Ce placement, une mixte entre un [a[PEL]a] et des [a[comptes à terme]a] n’a rien d’un placement épargne retraite. En plafonnant avec du 2,11% net de rendement, bien difficile d’espérer avec un sérieux complément de retraite.

Les emprunts BPCE, dont la période de souscription n’est visiblement pas ouverte, et c’est bien ainsi, figure sur la page des placements épargne retraite de la Caisse d’Epargne. Comment peut-on proposer un placement obligataire au taux fixe de 3% brut pendant 10 ans, comme épargne retraite ? Difficile de rester calme.

PERP Mais le pire reste à venir, avec le seul réel placement épargne retraite accessible à tous, le PERP. Celui proposé par la Caisse d’Epargne n’a rien d’attractif. Avec des frais sur versement maxi. fixés à 5%, il fait fuir tous les épargnants. Pis encore, le rendement de son fonds euros, en 2013, n’a servi que 2,35% ! Une misère. Autant aller voir la concurrence, avec des PERP sans frais sur versement, et des rendements au moins égaux à 3%, voire plus.

Assurance-vie L’assurance-vie figure en bonne place, à juste titre. Véritable couteau suisse de l’épargne, l’assurance-vie peut très bien servir de placement épargne retraite, dans la mesure où l’épargnant peut aller chercher du rendement sur 30 à 40% de son capital. Arrivé à 5 ans de sa retraite, il prendra le soin de sécuriser tous ses placements à risques pour éviter les déconvenues de dernière minute.

De ce côté-là la Caisse d’Epargne est concurrentielle. Ses différents contrats, notamment Aïkido, Yoga et quelques nuances sont à étudier. Par contre, les épargnants ne tomberont plus dans le panneau de [a[Nuances 3D]a]. Ce contrat Nuances 3D, trop ancien pour être compétitif, reste trop largement chargé en frais. A éviter.

Enfin, le [a[PEA]a], peut, pour partie de son capital, être considéré comme une épargne retraite. Effectivement, investi sur des fonds et non des titres en direct, le PEA et/ou le [a[PEA-PME]a] sont des placements à long terme permettant d’espérer des plus-values conséquentes. Mais évidemment, compte-tenu des risques à prendre, seul une partie de son épargne doit être investie sur ce type de support.