COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Compte pénibilité : ça va être simple, assure Hollande

Compte pénibilité : ça va être simple, assure HollandeCompte pénibilité : ça va être simple, assure Hollande

"Ca va être simple. Et si c’est encore trop compliqué, ça sera simplifié", a indiqué le président sur France Inter, au sujet de cette mesure emblématique de la réforme des retraites de 2014.

"Il ne s’agit pas que ce soit inapplicable. Moi, j’ai entendu ce qui était dit par les entreprises. Il faut que ce soit simple. Et avec les partenaires sociaux,je m’y engage", a ajouté M. Hollande. "C’est une grande réforme de gauche".

Le compte pénibilité vise à permettre aux salariés ayant exercé des métiers pénibles de pouvoir se former, travailler à temps partiel ou partir plus tôt à la retraite en accumulant des points.

Depuis le 1er janvier, quatre facteurs - travail de nuit, travail répétitif, en horaires alternants ou en milieu hyperbare -, sont pris en compte. Les six autres (postures pénibles, manutentions manuelles de charges, agents chimiques, vibrations mécaniques, températures extrêmes, bruit) ne doivent entrer en vigueur que le 1er janvier 2016.

Les organisations patronales (Medef, CGPME, UPA) sont hostiles à ce compte depuis le début, notamment parce que ce sont les employeurs qui à la fin de chaque année devront recenser leurs salariés exposés et les déclarer.

Une mission a été confiée à Michel de Virville, conseiller-maître à la Cour des comptes qui avait établi le mode d’emploi du compte cet été, pour vérifier si les facteurs sont "applicables". Un chef d’entreprise et un parlementaire doivent aussi plancher sur le sujet.