COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Compte pénibilité : la CGPME invite le Medef et l’UPA à un front patronal unitaire

Compte pénibilité : la CGPME invite le Medef et l’UPA à un front patronal unitaireCompte pénibilité : la CGPME invite le Medef et l’UPA à un "front patronal unitaire"

Le compte pénibilité est destiné aux salariés exposés à des situations pénibles ou des produitsdangereux. Il leur permettra de cumuler des points afin de se reconvertir, de travailler à temps partiel ou de partir plus tôt à la retraite.

"La mise en place de ce dispositif, véritable usine à gaz, est disons-le clairement impossible pour les TPE/PME", écrit le président de la CGPME, Jean-François Roubaud, dans une lettre adressée aux présidents du Medef, Pierre Gattaz, et de l’Union patronale des artisans et commerçants de France , Jean-Pierre Crouzet.

"Il m’apparaît aujourd’hui nécessaire de mobiliser nos organisations dans la diversité des entreprises que nous réunissons, afin de manifester ensemble notre opposition à un texte inapplicable dont les conséquences seraient désastreuses pour l’économie française", ajoute-t-il dans ce courrier dont l’AFP a obtenu copie.

La constitution d’un "front patronal unitaire" permettrait "d’alerter les parlementaires tant au niveau national que dans les circonscriptions", selon M. Roubaud.

"Nos élus territoriaux pourraient ainsi ensemble solliciter une rencontre avec leurs députés pour leur exposer les raisons de notre rejet absolu de cette mesure et réclamer, à tout le moins, un moratoire de son application en l’absence d’une étude d’impact détaillée et précise", poursuit-il.

Le coût du "compte personnel de prévention de la pénibilité", réservé aux salariés de droit privé, est estimé à 500 millions d’euros en 2020, 2,5 milliards d’euros en 2040. Une ébauche de ce dispositif a été présenté jeudi aux partenaires sociaux. Il pourrait concerner un travailleur sur cinq, selon le gouvernement.