COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Costisations retraites : Plus d’un Français sur deux (52%) préfère travailler plus longtemps que cotiser davantage chaque mois, sauf que...

Les cotisations retraites doivent augmenter, et les pensions versées doivent diminuer. Tout le monde semble en être conscient maintenant. Mais la problématique est de savoir comment augmenter les cotisations : doit-on travailler plus longtemps ou cotiser davantage chaque mois ?

Les Français pour travailler plus longtemps, mais sont-ils conscients qu’il n’y a pas de travail pour les seniors en France ?Les Français pour travailler plus longtemps, mais sont-ils conscients qu’il n’y a pas de travail pour les seniors en France ?

Les Français pour travailler plus longtemps, mais sont-ils conscients qu'il n'y a pas de travail pour les seniors en France ? Les sondages se succèdent, les Français préfèrent travailler plus longtemps que cotiser plus chaque mois, le paradoxe à la française restera donc éternel. Ce choix n’est pas possible. Du moins, tant que les seniors resteront largement sous-employés dans l’économie française, cette option n’est pas applicable. Si les cotisations retraites augmentent d’un côté, les allocations chômage exploseront de l’autre. La retraite à 70 ans c’est une pure utopie algébrique.

Retraites : 52% des Français préfèrent travailler plus longtemps que cotiser davantageRetraites : 52% des Français préfèrent travailler plus longtemps que cotiser davantage

Plus d’un Français sur deux (52%) privilégie les solutions qui consistent à allonger la durée de la vie active, contre 30% qui optent pour l’augmentation des cotisations pour sauvegarder le système de retraites par répartition, selon un sondage CSA-BFMTV publié jeudi.

Toutefois, si 66% des retraités privilégieraient un relèvement de l’âge légal ou une augmentation de la durée de cotisations, 46% des actifs opteraient pour l’augmentation des cotisations, selon le sondage.

Parmi les partisans d’un allongement de la durée de la vie active, 21% se disent pour une augmentation de la durée de cotisations et 31% pour le relèvement de l’âge légal de départ à la retraite.

Par ailleurs, une majorité de cadres (59%) choisiraient plutôt les mesures liées à l’allongement de la vie active, contre 44% parmi les ouvriers.

Enfin, lorsqu’on s’intéresseà la proximité politique des personnes interrogées, on constate que les sympathisants de droite favorisent majoritairement un relèvement de l’âge légal ou une augmentation de la durée de cotisations (69%), ces solutions n’étant retenues que par 46% des sympathisants de gauche (42% préfèrent une augmentation des cotisations).

Sondage réalisé par internet du 11 au 12 juin 2013 auprès d’un échantillon national représentatif de 950 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d’après la méthode des quotas.