COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Déblocage exceptionnel de l’épargne salariale, un flop en devenir ?

Relancer la consommation par le déblocage exceptionnel de l’épargne salariale ? Personne n’y croyait, personne ne sera donc surpris du flop attendu de cette opération, mal menée, une fois de plus.

Déblocage exceptionnel de l’épargne salariale 2013, des résultats en demi-teinteDéblocage exceptionnel de l’épargne salariale 2013, des résultats en demi-teinte

A un mois et quinze jours du terme de la mesure de déblocage exceptionnel de l’épargne salariale (fin décembre 2013), les chiffres publiés par les établissements de gestion ne sont pas glorieux.

Déblocage exceptionnel de 2013 : des conditions de déblocage trop restrictives ! Et pour cause, les conditions du déblocage exceptionnel 2013 ont été pour le moins surprenantes : les versements volontaires n’étant pas concernés par cette mesure. Or ces versements représentent près de la moitié des avoirs en épargne salariale ! Déblocage exceptionnel de 2013 : des conditions de déblocage trop restrictives !

A ce jour, AXA évoque 27 millions d’€ de déblocage sur les 4 milliards gérés, et de son côté, Natixis Interépargne, mastodonte du secteur, constate un déblocage de 280 millions d’euros sur 98 milliards d’encours gérés.

Natixis Interépargne indique que le seuil des 20 000 euros n’a concerné que 1,4 % des demandes. 25 % des demandes ont été inférieures à 1 000 euros, près de la moitié se situaient entre 1 000 et 5 000 euros. Le montant moyen des déblocages s’élève à ce jour à 4 000 euros.

Selon les prévisions des gestionnaires, ce déblocage exceptionnel mis en place par le gouvernement Hollande ne devrait permettre de dégager que 1,5 voire 2 milliards d’€. Si ce chiffre se confirmait, le mécanisme temporaire censé relancer la consommation atteindrait la moitié de son objectif initial.

Déblocage exceptionnel de l’épargne salariale 2013, un rendez-vous manquéDéblocage exceptionnel de l’épargne salariale 2013, un rendez-vous manqué

Le déblocage exceptionnel de l’épargne salariale est une mesure qui a été plusieurs fois utilisée par les précédents gouvernements. En 2004, la mesure avait engendré le déblocage de 7,5 milliards d’€ et en 2008, 3,9 milliards d’€.

Seul problème, cet argent était plutôt réinvesti sur d’autres placements au lieu d’alimenter réellement le circuit de consommation. Ainsi en 2005, l’Insee estime que 1,5 milliard avaient été véritablement consommés. Ce qui au final, correspondrait aux prévisions des gestionnaires pour cette campagne de déblocage 2013.

Cette année, les conditions de déblocage sont beaucoup plus restrictives. Impossibilité de débloquer les versements volontaires, obligation de consommation, le cadre légale de la mesure aura contraint bon nombre de salariés.

Autre fait incontestable, la consommation des Français est en berne, face à un contexte de crise qui incite plutôt à épargner. Pour preuve, le taux d’épargne en France est en hausse, 16,0% au 2ième trimestre 2013 contre 15,9% au 1er trimestre.