COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Fonction publique : des agents inquiets pour leur avenir (étude)

Fonction publique : des agents inquiets pour leur avenir (étude)Fonction publique : des agents "inquiets" pour leur avenir (étude)

Les fonctionnaires sont même 70% parmi ceux âgés de 35 à 49 ans à se déclarer "inquiets" ou très inquiets", selon ce baromètre, réalisé du 10 novembre au 7 décembre par Préfon, Caisse Nationale de prévoyance de la Fonction Publique, soit "neuf points de plus que lors du dernier baromètre", réalisé en août 2015.

Selon Christian Carrega, directeur général de Préfon, ce phénomène est "plus marqué chez les agents de la fonction publique d’Etat".

"Les annonces autour du PPCR , les déclarations de M. Macron (ministre de l’Economie, en septembre et novembre derniers sur le statut non justifiable des fonctionnaires et la rémunération au mérite, ndlr) ainsi que les annonces dans lecadre de la réforme territoriale ont considérablement accru l’inquiétude", explique ce responsable.

"Dès lors qu’on touche au cadre, cela crée de l’inquiétude ; les fonctionnaires sont pourtant prêts aux changements mais face au manque de cap et d’explication de texte, ils sont très inquiets", ajoute M. Carrega, en rappelant que le point d’indice, qui permet de calculer leurs salaires, est gelé depuis juillet 2010.

Par ailleurs, 58% des fonctionnaires interrogés s’estiment "insuffisamment" voire "très insuffisamment" renseignés sur leur retraite. Ils sont 70% dans la Fonction publique hospitalière à déclarer que le niveau d’information est insuffisant.

Plus d’un fonctionnaire sur quatre ne sait par ailleurs pas à quel âge il pourra partir en retraite et 60 % des fonctionnaires ignorent quel sera le montant de leur retraite.

En outre, 34 % se disent favorables à l’application des règles des régimes de salariés du privé aux carrières salariales des fonctionnaires (ils sont seulement 24 % à ne pas l’être).

L’étude a été réalisée par internet auprès d’un échantillon de 1.426 personnes âgées de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge et catégorie socio-professionnelle.