COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

La CFDT demande l’arrêt d’urgence des baisses d’effectifs à la MSA (Sécu agricole)

La CFDT demande l’arrêt d’urgence des baisses d’effectifs à la MSA (Sécu agricole)La CFDT demande l’arrêt d’urgence des baisses d’effectifs à la MSA (Sécu agricole)

Au moment d’une "crise agricolesans précédent", "les moyens humains doivent être maintenus, et même accentués", écrit dans un communiqué le syndicat, selon lequel le "risque psychosocial peut être considéré à son niveau maximum pour de nombreux conseillers, techniciens agricoles et travailleurs sociaux".

Lessuppressions, programmées dans la dernière convention d’objectif signée avec l’Etat , doivent se faire "sans plan social", via "le non remplacement de deux départs à la retraite sur trois", a indiqué à l’AFP la Mutualité sociale agricole (MSA).

En 2015, la MSA comptaitenviron 17.000 salariés (de droit privé) pour faire fonctionner son réseau de 35 caisses et plus de 220 agences locales. Elle a versé 27,4 milliards de prestations à 5,4 millions de bénéficiaires.

En complément de sa mission de Sécurité sociale, la MSA prend aussi en charge la médecine du travail et la prévention des risques professionnels.

Parmi les mesures de soutien aux agriculteurs annoncées début octobre par le gouvernement, plusieurs concernent la caisse. Elle doit notamment élargir son guichet unique d’information aux dispositifs d’aides de droit commun existants et mettre en place un service de remplacement gratuit pour les agriculteurs au bord de l’épuisement professionnel (burn-out).

Les conventions d’objectif successives "ont engendré des suppressions d’emplois, des pertes de compétence, la dégradation des conditions de travailet du service rendu à nos assurés", avait également récemment pointé la CGT.

Le syndicat appelle à la grève le 8 novembre pour réclamer de "bonnes conditions de travail", des augmentations de salaires et dénoncer la mutualisation des activités engagée par la MSA pour réduireses coûts.

Les effectifs de la MSA ont déjà été réduits de 16% entre 2005 et 2015, selon la Cour des Comptes. En septembre, les sages ont appelé tous les organismes de Sécurité sociale (régime général, MSA, RSI) à "exploiter efficacement l’opportunité offerte par la vague dedéparts à la retraite" en anticipant à 5 et 10 ans les évolutions d’emplois et de postes pour éviter les pertes de compétences et déséquilibres géographiques.