COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

La réforme des retraites suivra les principes de la politique familiale, c’est mal engagé !

Les classes moyennes seront une nouvelle fois mises à contribution !Les classes moyennes seront une nouvelle fois mises à contribution !

Grande surprise, les classes moyennes devront payer... Les plus riches s’arment d’avocats fiscalistes pour réduire leurs factures fiscales. Les plus que riches ont déjà quitté le pays, il reste donc nos chères classes moyennes. Ces contribuables pas suffisamment fortunés pour être riches, mais suffisamment aisés pour payer encore plus d’impôts sur le revenu. La récente prise de décision d’augmenter les impôts sur le revenu, en réduisant la réduction maximal d’impôt du quotient familial de 2 000 à 1 500 € montre combien la volonté de justice sociale en matière de politique familiale est un leurre. Il aurait été tellement plus compréhensible de réduire les allocations familiales pour les plus aisés, mais non, rien n’y fait, la logique ne sera donc jamais un pilier du système fiscal français. Continuons donc ce délire...

Les mêmes principes pour la réforme des retraites que celle de la politique familiale !Les mêmes principes pour la réforme des retraites que celle de la politique familiale !

Jean-Marc Ayrault a assuré mardi à l’Assemblée nationale que la future réforme des retraites serait "guidée" par les mêmes principes de "justice" et de "solidarité" que celle de la politique familiale, présentée lundi.

Le Premier ministre a livré lors de la séance des questions d’actualité à l’Assemblée un plaidoyer en faveur de la réforme gouvernementale de la politique familiale, qui vise à combler le déficit de la branche famille de la Sécurité sociale.

"Le gouvernement était face à un problème majeur, ceux qui nous ont précédés ont laissé le déficit de la branche famille s’installer", a-t-il déploré, interrogé par le député PS Jean-Marc Germain.

"Nous avons décidé de sauver ce modèle, tous les enfants continueront de percevoir les allocations à travers leurs parents, quel que soit leur milieu", a assuré M. Ayrault.

Selon lui, cetteréforme, qui prévoit notamment un abaissement du quotient familial, "est la preuve qu’on peut sauver le modèle social français en le réformant, en réduisant les injustices, en répondant à des besoins nouveaux et en apportant plus de solidarité"

"C’est la politique du gouvernement ! C’est celle qui nous conduira pour les autres réformes de notre système social, c’est celle qui nous inspirera pour la réforme des retraites", a-t-il expliqué.