COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Les fonctionnaires connaissent aussi une baisse de moral !

Une baisse de moral constatée également chez les fonctionnairesUne baisse de moral constatée également chez les fonctionnaires

Ils ne sont plus que 75,8 % aujourd’hui à être fiers de leur statut contre 84,6 % fin 2012. Un peu moins d’un an et demi après la naissance du Panel [a[Préfon]a] (avec les mêmes questions régulièrement posées à un panel de fonctionnaires)*, un premier bilan peut être fait. Il est sans appel : les fonctionnaires se sentent de plus en plus « mal aimés », pas assez reconnus par leurs compatriotes et perdent, doucement mais sûrement, au fil du temps, le sentiment de fierté d’appartenir à un secteur au service de l’intérêt général…

Une image de soi en dégradation…Une image de soi en dégradation…

Depuis la création du baromètre (en novembre 2012) le sentiment d’être « mal aimés », mal reconnus, par leurs compatriotes augmente chez les représentants de la Fonction Publique. Ils étaient, en effet, 40,2 %, fin 2012, à répondre « plutôt non » ou « pas du tout » à la question « vous sentez-vous suffisamment reconnus dans votre métier ? ». Ce chiffre grimpe à 46,4 % désormais.

Dans cet ordre d’idées, les réponses à la question « avez-vous le sentiment d’être utile à la collectivité par votre métier ? », sont édifiantes : alors qu’ils étaient 94,1 % à répondre oui, fin 2012, ils ne sont plus aujourd’hui que 90,5 %...

Le recul le plus significatif, dans ce domaine, concerne la question : « vous sentez-vous fiers d’être fonctionnaires ? » : 84,6 % des personnes interrogées répondaient oui (« tout à fait » ou « plutôt oui »), fin 2012 ; Elles ne sont plus que 75,8 % aujourd’hui à être fières de leur statut…

Des moyens jugés également en baisse ; Une perte d’attractivité du secteur…Des moyens jugés également en baisse ; Une perte d’attractivité du secteur…

« Avez-vous le sentiment d’avoir les moyens de mener à bien votre mission de service public ? » A cette question, le sentiment de satisfaction est également en recul, puisque seuls 50,4 % des fonctionnaires interrogés répondent par l’affirmative, alors qu’ils étaient 55 % fin 2012.

Les conditions de travail étant jugées en dégradation, la réponse des fonctionnaires à la question « conseillerez-vous à votre entourage d’entrer dans le Fonction Publique ? » est logique : « oui » répondent, aujourd’hui, 64,8 % des fonctionnaires… Ils étaient 69,9 % fin 2012.

62,9 % des personnes interrogées jugent le secteur public moins attractif qu’avant ; Elles étaient 59,2 % il y a un an et demi.

Sondage réalisé par e-mail en février 2014 par le cabinet Ellipsa pour le compte de la caisse nationale de prévoyance de la fonction publique (Préfon) auprès de 952 agents en activité de la fonction publique d’Etat, territoriale et hospitalière (405 répondants).