COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Macron part en guerre contre les retraites chapeau

« J’ai demandé avec [le ministre des Finances] Michel Sapin qu’une mission de l’Inspection générale des finances soit faite pour que [...] nous puissions trouver une vraie solution pour supprimer les retraites chapeau et les remplacer par un régime de droit commun plus lisible pour tous les Français », a expliqué M. Macron devant les députés.

Cette décision intervient après plusieurs polémiques sur ces dispositifs, dont la dernière en date est liée à l’ancien PDG de France Télécom Didier Lombard, qui perçoit depuis 2011 346.715 euros par an de revenus complémentaires. Un cas pour lequel le ministre de l’Economie dit avoir demandé des « informations », tout en évoquant d’autres controverses plus anciennes concernant l’ancien patron de PSA Peugeot Citroën Philippe Varin ou encore le patron de GDF Suez, Gérard Mestrallet ; « des montants incompréhensibles et aujourd’hui indéfendables », a critiqué le ministre.

Retraites chapeau : Macron veut une politique plus dureRetraites chapeau : Macron veut une politique plus dure

Emmanuel Macron a rappelé que l’Etat avait alourdi la fiscalité sur ces dispositifs, mais reconnu qu’il fallait « aujourd’hui aller plus loin ». Le ministre de l’Economie en a appelé à la « responsabilité personnelle » des patrons, estimant qu’« aucune loi ne remplacera l’éthique des dirigeants ». Il a par ailleurs jugé que le principe de la retraite chapeau était « défendable » dans certains cas, différents de celui des grands patrons.