COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Placement / Retraite : il est temps d’épargner !

Plus d’un Français sur deux n’a pas encore commencé à préparer sa retraitePlus d’un Français sur deux n’a pas encore commencé à préparer sa retraite

Alors que la législation sur les [a[retraites]a] s’apprête une nouvelle fois à être modifier, de nombreux Français n’ont toujours pas commencé à la préparer.

C’est l’enseignement principal de l’étude Ipsos - [a[BNP Paribas]a] réalisée en octobre 2013 auprès de 1.000 personnes constituant un échantillon représentatif des Français de 30 à 55 ans.

Ainsi, 58 % des sondés ont déclaré ne pas avoir anticipé leur départ en retraite, et la moitié d’entre eux ne prévoit même pas de le faire dans les cinq années à venir.

Au rang des explications on retrouve notamment :

  • l’aspect financier pour 64 % des interrogés, qui indiquent ne pas avoir assez de moyens pour le faire ;
  • le manque d’information : ils sont un sur deux à déclarer ne pas savoir comment estimer le montant de leur future pension et à mal connaitre les produits de retraite à leur disposition.

Un véritable problème quand on connait l’importance des retraites complémentaires et des différents produits à la disposition des Français : PERP, assurance-vie, [a[PERCO]a], [a[Madelin]a], etc.

Retraite : misez sur le PERP !Retraite : misez sur le PERP !

Si la plupart des Français connaissent bien l’assurance-vie, un des placements les plus intéressants à l’heure actuelle, le PERP, est lui méconnu.

Ouvert à tous les particuliers, le PERP (Plan Epargne Retraite Populaire), est un placement permettant de constituer une épargne retraite complémentaire et bénéficiant d’un cadre fiscal très intéressant.

Alors que les impôts augmentent en France, le PERP permet d’associer la constitution d’un capital en vue de la retraite, et une ristourne fiscale sur l’imposition sur le revenu (IR). Une ristourne intéressante quel que soit la tranche d’imposition marginale et qui échappe au plafond des niches fiscales de 10.000 € par an.

Seul inconvénient, des frais souvent élevés, notamment sur les versements. Cependant, depuis quelques temps de nouveaux contrats sans frais sur les versements font leur apparition :