COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Retraite : Au final, qui partira à 60 ans ?

Retraite : un retour partiel du départ à la retraite à 60 ansRetraite : un retour partiel du départ à la retraite à 60 ans

L’âge légal du départ à la retraite à 60 ans était une promesse électorale forte de François Hollande. c’est donc sans surprise que le gouvernement vient d’annoncer les modalités de cet abaissement de l’âge légal de départ à la retraite. Mais cette mesure ne concernera qu’une partie des Français, ceux qui ont commencé très jeune leur carrière.

La mesure n’est en fait qu’un aménagement de la réforme des [a[retraites]a] appliquée par le gouvernement Sarkozy en 2010.

 Retraite : les contitions d’un départ à 60 ans Retraite : les contitions d’un départ à 60 ans

La première condition pour prétendre au départ à la retraite à 60 ans est donc d’avoir commencé à travailler tôt, c’est à dire vers 18 et 19 ans et d’avoir cotisé 5 trimestres avant la fin de sa vingtième année (4 pour ceux nés au quatrième trimestre).

Les personnes concernées devront ensuite avoir cotisés l’ensemble des trimestres nécessaires pour faire valoir leurs droits à la retraite :

  • 164 trimestres soit 41 annuités pour ceux nés en 1952
  • 165 pour ceux nés en 1953 ou 1954
  • 166 soit 41.5 ans pour ceux nés en 1955.

C’est donc leur parcours professionnel qui déterminera l’âge de départ à la retraite. En effet, certaines interruptions de la vie professionnelle ne seront pas comptabilisées dans les trimestres cotisés ou du moins pas en totalité.

Seront pris en compte comme cotisés au même titres que des trimestres réellement travaillés :

  • les trimestres de services militaires dans la limite de 4
  • les trimestres de maternité , maladie et accidents du travail dans la limite de 4 au total. ( 2 trimestres supplémentaires de maternité pour les femmes qui ont atteint le quota de 4 trimestres)
  • les trimestres de chômage dans la limite de 2.

les conditions de départs anticipés pour les carrières longuesles conditions de départs anticipés pour les carrières longues

En principe, les personnes ayant commencé à travailler avant 18 ans peuvent d’ores et déjà prétendre à un départ à 60 ans selon l’ancien dispositif sur les carrières longues.

Toutefois, les conditions d’obtentions très strictes aboutissent à des inégalités selon les cas. Aussi, le gouvernement devrait supprimer la condition de durée d’assurance de deux ans supérieure à la durée de cotisation, et ainsi aligner les cas des carrières longues sur les critères du dispositifs qui vient d’être annoncé.

Par contre pour les départ anticipé cela se corse, car les anciens critères demeurent et il faudra avoir cotisé entre 163 et 171 trimestres selon les cas pour prétendre à une retraite anticipée. Quand on a commencé à travailler vers 16 ou 17 ans et connu des hauts et des bas dans sa carrière professionnelle, le temps peut sembler bien long !