COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Retraite : le régime général va mieux depuis la réforme Ayrault, mais cela ne suffira pas !

Cela va mieux, mais cela ne suffira pas !Cela va mieux, mais cela ne suffira pas !

Le Conseil d’orientation des retraites dévoile ce mardi ses prévisions. Il estime que le rééquilibrage des régimes de retraites s’améliore.

Le financement de nos futures retraites est-il assuré ? Les mesures décidées en 2013 par le gouvernement Ayrault suffisent-elles à rééquilibrer les régimes des retraites ? Ce n’est pas encore cela, mais le Conseil d’orientation des retraites estime que la situation s’améliore.

Le rapport avance d’abord une hypothèse optimiste : notre système de retraite pourrait sortir du rouge d’ici 2025. La dernière réforme votée en 2013, qui prévoit notamment un allongement de la durée de cotisation à 43 ans, pourrait suffire à rééquilibrer les comptes à condition que l’économie redémarre. Il faudrait pour cela que le chômage tombe à 4.5%, ce qui est très optimiste, voire peu réaliste.

Le problème des retraites complémentairesLe problème des retraites complémentaires

Le conseil d’orientation des retraites a donc étudié d’autres hypothèses. Si le chômage reste au-dessus de 10%, comme aujourd’hui, alors le système de retraites ne reviendrait pas dans le vert avant 2035 au mieux.

Et le conseil d’orientation des retraites s’inquiète surtout pour les régimes de retraites complémentaires, l’Argic et l’Arrco. Ces régimes versent une part importante des pensions de retraites des salariés du privé et il leur manquerait six milliards d’euros d’ici 2018. Un constat partagé par la Cour des comptes puisque dans un rapport à paraître jeudi, elle estime qu’il faudrait notamment repousser de deux ans l’âge de la retraite, et donc travailler jusqu’à 64 ans et non plus 62 pour redresser les comptes des régimes complémentaires.