COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Retraite : vers une baisse du pouvoir d’achat en 2013 ?

Retraite : sacrifier le pouvoir d’achat pour sauver les complémentaires ?Retraite : sacrifier le pouvoir d’achat pour sauver les complémentaires ?

Les négociations entre syndicats et patronat sur les régimes complémentaires de l’Agirc et l’Arrco continuent de se dérouler dans un climat tendu, alors que les réserves de ces deux régimes seront épuisés en 2017.

Face à la situation catastrophique des finances du régime de l’Arrco qui concernent tous les salariés et de l’Agirc, centré sur les cadres, les partenaires sociaux pourraient se mettre d’accord sur une revalorisation minimale des retraites au 1er avril prochain.

En effet, pour limiter le déficit des deux régimes, qui sera d’environ 5 milliards en 2013, la revalorisation des retraites devrait être inférieure à l’inflation. Une décision qui, si elle se confirme, va donc diminuer le pouvoir d’achat des retraités du privé, qui devront en plus supporter la nouvelle taxe de 0,3 % mise en place pour financer la prise en charge de la dépendance.

3Réserves des régimes complémentaires3

retraite arrco agirc

Source : Les Echos, Agirc-Arrco

Retraite : une baisse du pouvoir d’achat inéluctable ?Retraite : une baisse du pouvoir d’achat inéluctable ?

"Les gestionnaires de l’Agirc et de l’Arrco vont donc devoir réduire rapidement les déficits. Une solution serait d’augmenter les cotisations des actifs, l’autre de ne plus relever les pensions pour compenser toute l’inflation. L’Agirc l’avait déjà fait en 1994-1995 et l’on voit bien que les syndicats et le patronat sont plutôt sur cette voie, au risque de faire du pouvoir d’achat des retraités la variable d’ajustement.", explique Henri Sterdyniak, économiste spécialiste des retraites à l’OFCE.

"Les estimations prévoient une baisse de 18 % du niveau de vie relatif des retraités par rapport aux actifs à l’horizon 2040. Si l’on veut éviter cela, il faudra équilibrer le système de retraite en jouant sur d’autres leviers.", ajoute-t-il.

Ces autres leviers, ils sont biens connus puisqu’ils étaient au centre des dernières réformes des retraites (âge de départ à la retraite, augmentation des cotisations, taxation du capital, etc.). C’est donc maintenant au gouvernement de faire ses choix avec la réforme générale du système des retraites qui approche.