COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Retraites à taux plein : 166 trimestres de cotisations nécessaires pour la génération de 1956

Retraites : la génération 1956 ne devrait pas cotiser plus que celle de 1955 !Retraites : la génération 1956 ne devrait pas cotiser plus que celle de 1955 !

La génération de 1956 ne devrait pas avoir à cotiser plus que celle de 1955, à savoir 41,5 ans ou 166 trimestres, pour faire valoir ses droits à la retraite, le Conseil d’orientation des retraites (Cor) ayant rendu mardi un avis technique en ce sens.

Ce maintien de la durée de cotisationà 166 trimestres pour la génération 1956 devra être confirmé par un décret du gouvernement.

En vertu de la loi de 2003 (loi Fillon) sur les retraites, la durée de cotisation s’allonge en fonction des gains d’espérance de vie calculés par l’Insee. Chaque année, le Cor publie un avis technique pour recommander ou non un allongement de la durée de cotisation au regard de l’accroissement de la durée de vie moyenne des Français.

"Pour la génération née en 1956 qui aura 60 ans en 2016, l’application mathématique de la règle définie par la loi de 2003, eu égard à l’espérance de vie à 60 ans telle qu’estimée par l’Insee, conduit à une durée d’assurance de 166 trimestres (41,5 ans) pour une retraite à taux plein, inchangée par rapport à la durée de la génération précédente née en 1955", a indiqué le Cor dans un communiqué publié mercredi.

En 2011 la durée d’assurance retraite avait été augmentée d’un trimestre pour la génération 1955. Elle est de 165 trimestres pour ceux nés en 1954 et 1953, de 164 pour ceux nés en 1952, de 163 pour la génération 1951, de 162 pour la génération 1950.

La durée de cotisation pour faire valoir ses droits à la retraite n’a pas fait l’objet de réforme depuis 2003 contrairement à l’âge de départ : la réforme Sarkozy a reculé en 2010 de deux ans l’âge légal de départ (60 à 62 ans) et celui pour l’obtention du taux plein (65 à 67 ans).

Le nouveau gouvernement socialiste a rétabli par décret en juin dernier la possibilité de partir à 60 ans pour ceux ayant cotisé 41 ans et ayant commencé à travailler avant l’âge de 20 ans. Il entend engager une réforme plus profonde du régime des retraites en 2013 après négociations avec les partenaires sociaux.