COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Retraites : la discussion parlementaire devra préserver l’équilibre d’ensemble (Touraine)

Retraites : la discussion parlementaire devra préserver l’équilibre d’ensemble (Touraine)Retraites : la discussion parlementaire devra "préserver l’équilibre d’ensemble" (Touraine)

"L’objectif est de sauver nos régimes de retraite", arappelé la ministre sur BFM-TV et RMC, en assurant que le projet de loi constituait "une réforme d’avenir et de progrès".

"Chacun va devoir contribuer de façon limitée. On demande à l’ensemble des Français de faire un effort mesuré", a-t-elle plaidé, en soulignant qu’ainsi "il n’yaurait pas de diminution des pensions".

Interrogée sur le volet pénibilité du projet de loi, Mme Touraine a qualifié de "grande avancée" l’instauration d’un compte pénibilité.

Elle a estimé à "environ 800 millions en 2020" le coût de ces comptes pénibilité qui permettront aux salariés exposés de partir plus tôt à la retraite ou de se reconvertir.

Ce coût sera assuré à la fois par "les entreprises et une participation de l’Etat", a-t-elle dit, rappelant que "20% des salariés sont exposés à des risques de pénibilité".

Alors que desdéputés de gauche ont déjà prévu des amendements au projet, Mme Touraine a prévenu que "la réforme repose sur un équilibre d’ensemble". "Cet équilibre, il faut évidemment le préserver", a-t-elle dit.

Le projet de loi sera examiné à partir du 7 octobre à l’Assemblée nationale. La réforme prévoit en particulier l’allongement progressif de la durée de cotisation à 43 ans, une hausse des cotisations vieillesse et la création d’un compte pénibilité.