COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Retraites : mise en place du comité de suivi

Retraites : mise en place du comité de suiviRetraites : mise en place du comité de suivi

"Le comité de suivi permettra d’en finir avec la navigation à vue en matière de retraite, et de procéder aux ajustements justes et nécessaires, année après année", assure la ministre Marisol Touraine, citée dans le communiqué.

Deux décrets validant cette création sont parus dimanche au Journal officiel.

Le premier met en place ce comité,dont les membres sont nommés pour cinq ans. Le second lance un jury citoyen, qui accompagnera le comité dans ses travaux. Le jury sera composé de neuf hommes et neuf femmes, âgés de plus de 18 ans, tirés au sort et nommés pour trois ans.

Ce "jury apportera aux travaux du comité uneperception complémentaire de l’approche des experts", indique le ministère.

La réforme, votée au Parlement en début d’année, prévoit que le Conseil d’orientation des retraites fasse chaque année un bilan sur le système des retraites avant le 15 juin. Sur la base de ce texte, le comité de suivi doit faire des recommandations au gouvernement avant le 15 juillet.

Plus précisément, dans son rapport annuel, le comité devra indiquer "s’il considère que le système de retraites s’éloigne de façon significative des objectifs définis par la loi" et analysera"la situation comparée des femmes et des hommes au regard de l’assurance vieillesse ainsi que l’évolution du pouvoir d’achat des retraités".

La loi sur la réforme des retraites a été promulguée le 20 janvier. Destinée à récupérer sept milliards d’euros, elle prévoit un allongement de la durée de cotisation - nécessaire pour obtenir une retraite à taux plein - pour atteindre 43 ans (172 trimestres) en 2035, soit pour les générations 1973 et suivantes.

Elle crée également un compte pénibilité qui doit permettre aux salariés exerçant un métier péniblede se reconvertir ou de partir plus tôt à la retraite.

En revanche la loi ne touche pas à l’âge légal de départ à la retraite, qui reste fixé à 62 ans.