COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Retraites par répartition : 88% des jeunes actifs sont conscients des baisses de revenus à venir

Retraites par répartition : 82% des jeunes actifs n’ont plus confiance :Retraites par répartition : 82% des jeunes actifs n’ont plus confiance :

Quatre-vingt-deux pour cent des jeunes actifs ne font plus confiance au système de retraites par répartition (basé sur la solidarité entre les générations) pour leur assurer une pension suffisante, selon un sondage TNS Sofres publié mardi.

Ce sondage montre aussi que 88% d’entre eux sont "conscients" que les pensions des régimes obligatoires (régime général, régimes complémentaires, régimes spéciaux) "vont baisser".

Très majoritairement, les personnes interrogées pensent que la pension de retraite des régimes obligatoires sera insuffisante pour leur assurer un niveau de vie confortable : 80% des 25-34 ans et 86% des 34-45 ans. Ils pensent même qu’elle sera trop faible pour couvrir les besoins essentiels (logement, alimentation etc...) : 50% des 35-44 ans et 36% des 25-34 ans.

Selon les jeunes actifs, le taux moyen de remplacement "idéal" (proportion du salaire touché à la retraite) devrait être de 76% alors qu’ils entrevoient pour eux seulement 56%, ce qui est déjà optimiste puisque c’est un peu plus que le taux de remplacement actuel moyen pour les salariés du privé (régime général).

Aujourd’hui seuls les fonctionnaires touchent environ 75% de leur salaire à la retraite.

Conséquence de ce pessimisme sur le système de retraite par répartition, 34% des 25-34 ans et 41% des 35-44 ans ont commencé à épargner pour la retraite.

L’un des principaux produits de l’épargne salariale en vue de la retraite est le Perco (Plan d’épargne pour la retraite collectif), quepeut proposer une entreprise et ouvert à tous les salariés.

En 2011 les souscriptions ont dépassé 1,3 milliard d’euros selon le groupe Amundi, qui a pour actionnaires le Crédit Agricole et la Société générale.

Les actifs en quête d’épargne pour la retraite peuvent aussi ouvrir un Pere (plan d’épargne retraite entreprise), si l’entreprise le propose, ou souscrire un Perp (plan d’épargne retraite populaire) auprès d’une institution de prévoyance, d’une compagnie d’assurance ou d’une mutuelle.

Ce sondage, commandé par le groupe Amundi Asset Management, a été réalisé en ligne du 24 au 30 avril, auprès d’un échantillon de 819 actifs âgés de 25 à 34 ans et de 206 actifs âgés de 35 à 44 ans.