COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Retraites : réforme nécessaire, chacun sera appelé à des efforts (Hollande)

Retraites : réforme nécessaire, chacun sera appelé à des efforts (Hollande)Retraites : réforme "nécessaire", "chacun sera appelé à des efforts" (Hollande)

Le chef de l’Etat a ajouté, lors de son intervention téléviséedu 14 juillet sur TF1 et France 2, qu’il voulait "définir maintenant les modalités d’une réforme durable" pour les retraites, tout en disant "ne pas prétendre le faire pour toujours".

Mais, a-t-il prévenu, il faudra aussi "des mesures immédiates" en raison de "l’ardoise" de 20 milliards d’euros prévue en 2020.

Il a rappelé sa méthode, "le dialogue", citant le précédent de l’accord sur la réforme du marché du travail. Le gouvernement a entamé une concertation avec les syndicats et le patronat sur les retraites avant un projet de loi en septembre.

François Hollande a souligné que "la réforme nécessaire". "C’est notre responsabilité", a-t-il dit en expliquant qu’on ne pouvait pas ne pas "tenir compte" de l’allongement de l’espérance de vie.

"Deuxièmement, il y a un déficit de 20 milliards. On ne va pas l’effacer d’un seul coup mais nous devons prévoir des financements et des économies qui permettront de l’effacer. Et il y a la justice à introduire", a-t-il ajouté, évoquant "des métiers plus pénibles que d’autres", des petites retraites ou encore la situation de certaines femmes.

Il a confirmé l’allongement progressif de la durée de cotisation, de 41,5 ans pour la génération 1955. "Je n’ai jamais caché cette position", a-t-il dit.

"Tout le monde fera un effort, chacun peut le comprendre", a-t-il prévenu. "Ce ne sera pas d’un seul coup (...) Chacun sera appelé à faire un effort selon les ressources dont il peut disposer".