Les exclusions

Mieux vaut connaître les critères à surveiller avant d’adhérer plutôt que de se retrouver sans couverture le jour où une maladie ou un accident vous obligera à cesser votre activité professionnelle !

Les sports à risque

« Regardez attentivement les exclusions, beaucoup d’activités sportives ne sont pas assurées ».

Si certains contrats excluent le vol libre, pour d’autres ce sera le nautisme, l’équitation ou même la randonnée en montagne. Mieux vaut déclarer ses activités sportives pour être certain d’être couvert en cas d’accident !

Les antécédents médicaux

Vos pathologies préexistantes seront exclues ou bien donneront lieu à une surprime. Attention si vous n’êtes pas sincère sur votre état de santé à l’adhésion, l’assureur peut vous opposer la fausse déclaration, qui entraîne... la nullité du contrat.

Le niveau de garantie

Ne vous focalisez pas sur le meilleur tarif sans vérifier si les prestations offertes sont comparables et notamment la durée d’indemnisation de l’arrêt de travail.

C’est à vous qu’il appartient aussi de choisir le délai de franchise, c’est-à-dire la période à partir de laquelle l’arrêt de travail est pris en charge.

Le calcul de l’indemnisation

Dernier détail, l’indemnité journalière est-elle calculée de manière forfaitaire ou indemnitaire ? Dans le premier cas, son montant est fixe et prédéterminé, tandis que dans le second, il ne pourra pas dépasser les derniers revenus déclarés à l’administration fiscale - ce qui est redoutable an cas de forte fluctuation de l’activité annuelle.

Il existe aussi des contrats qui, indemnitaires pondérés, prennent en compte les revenus moyens de l’assuré sur plusieurs années. Il faut préférer les contrats forfaitaires ou indemnitaires pondérés aux offres seulement indemnitaires .