COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Pour certains enfants de harkis, le séjour en camp de transit pris en compte pour la retraite

Pour certains enfants de harkis, le séjour en camp de transit pris en compte pour la retraitePour certains enfants de harkis, le séjour en camp de transit pris en compte pour la retraite

"Les enfants de harkis, moghaznis etpersonnels des diverses formations supplétives et assimilés qui ont été maintenus, entre l’âge de 16 et de 21 ans, dans des camps de transit et d’hébergement à l’issue de la guerre d’Algérie, peuvent obtenir la validation de ces périodes pour le calcul de leurs droits à assurance vieillesse, dans la limite de quatre trimestres et moyennant un versement de cotisations", selon le décret du ministère des Affaires sociales.

"Ce versement fait l’objet d’une réduction forfaitaire par rapport à celui dû en application du dispositif de versement pour la retraite de droit commun", est-il indiqué.

Seront concernées les personnes qui attesteront de leur présence "dans un des camps militaires d’hébergement et de transit suivants : La Cavallerie-Larzac, Bourg-Lastic, La Rye Le Vigeant, Saint-Maurice-l’Ardoise, Rivesaltes ou Bias", précise le décret.

Toute période de 90 jours passée entre 16 et 21 ans dans un de ces camps comptera pour un trimestre.