COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Retraite complémentaire des enseignants du privé : Une réforme qui conduirait à une perte d’une centaine d’euros par mois

Régime de retraite additionnel des enseignants du privé : réforme présentée au CSE :Régime de retraite additionnel des enseignants du privé : réforme présentée au CSE :

Le ministère de l’Education nationale a présenté jeudi au Conseil supérieur de l’éducation (CSE) un projet de décret réformant le régime additionnel de retraite des enseignants du privé, a-t-on appris de source syndicale.

Un scandale pour les syndicatsUn scandale pour les syndicats

Ce projet de décret est dénoncé par les syndicats et qualifié de "scandale" parce qu’il aboutira selon eux à une perte de pouvoir d’achat des enseignants du privé, a dit à l’AFP Bruno Lamour, secrétaire général de la Secgen-fep-CFDT.

Il a précisé que le CSE, dont les avis ne sont pas contraignants, s’est prononcé contre ce décret, qui conduirait selon lui à une perte moyenne d’environ 100 euros par mois pour les retraités.

"Les avis du CSE ne sont en général pas suivis, donc nous ne nous attendons pas à ce qu’ils le soient, mais si le gouvernement poursuit son projet de réforme nous annoncerons de nouvelles formes d’action", a-t-il déclaré.

Des manifestations ont eu lieu mercredi contre cette réforme dans une vingtaine de ville de France, qui ont rassemblé environ 2.000 personnes, selon lui.

Après que la Cour des comptes eût qualifié de "très préoccupante" la situation financière de cerégime de retraite, la ministre des Affaires sociales avait annoncé une réforme début 2013 de ce régime créé en 2005 pour réduire les écarts avec les enseignants du public.

Le régime additionnel de retraite des personnels enseignants et de documentation des établissements privés sous contrat concerne un peu moins de 140.000 agents.