COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Retraite : les congés maternité ne seraient pas pris en compte par la réforme de F. Hollande

Retraite : une réforme discriminatoire ?Retraite : une réforme discriminatoire ?

Dans un communiqué de presse adressé jeudi, Marie-Jo Zimmermann, députée UMP de Moselle et président de la Délégation parlementaire aux droits des femmes s’est inquiétée des modalités proposées par François Hollande pour le retour de la retraite à 60 ans.

Parmi les 60 engagements du nouveau président de la République, le président élu propose aux personnes ayant commencé à travailler entre 18 et 21 ans et ayant cotisé 41 ans de pouvoir partir à 60 ans à taux plein, revenant ainsi sur l’âge légal de départ à la retraite à taux plein.

Le problème c’est que selon Mme Zimmermann, le projet ne prévoit pas la prise en compte des congés maternité.

"En effet, les congés de maternité ne seraient pas comptabilisés dans les 41 annuités cotisées", assure la député. "Une telle discrimination orientée à l’encontre des femmes est inacceptable. Pour quelle raison une mère de famille qui a eu plusieurs enfants serait-elle pénalisée de plus d’une année de retraite anticipée par rapport à un homme ? Est-ce là l’égalité homme-femme pour le président de la République ?", interroge-t-elle, dénonçant le fait d’utiliser les "femmes comme variable d’ajustement".

Actuellement, ces périodes sont toujours prises en compte, comme des périodes cotisées, pour un départ à l’âge légal. Reste à savoir si le décret du nouveau gouvernement reprendra les conditions du dispositif "carrière longue" (personnes ayant commencé avant 18 ans), où le chômage et les majorations pour enfants sont exclus des périodes "cotisées" mais sont considérées comme des périodes "validées".