COMPRENDRE

Comprendre l’épargne retraite

S'INFORMER
COMPARER

Retraites : Des impacts importants pour les personnes actives

Actifs, les impacts de la réforme 2013Actifs, les impacts de la réforme 2013

  • Cotiser plus longtemps, pour partir en retraite plus tard

Si l’âge légal de la retraite à 62 ans n’est pas modifié par la réforme, de fait, l’âge de départ effectif en retraite est reculé. En effet, la réforme porte à 43 ans la durée d’assurance requise pour obtenir sa retraite à taux plein, sans minoration, pour les personnes nées en 1973 ou après. Pour un jeune actif commençant à cotiser à 23 ans, cela place son âge de départ en retraite à 66 ans.

L’allongement aura lieu de manière progressive, à raison d’un trimestre par génération. Exemple : la durée requise pour ceux nés entre 1958 et 1960 sera 41,75 ans.

  • Hausse des cotisations salariales

La réforme des [a[retraites]a] prévoit une hausse des cotisations pour la retraite de base de 0,6 point, progressivement, d’ici 2017. Son étalement devra être précisé par décret pour les différentes catégories professionnelles. Pour les salariés en 2014, appliqué sur la cotisation vieillesse déplafonnée, celle qui concerne l’ensemble du salaire brut. Ce serait 0,15 point pour la cotisation salariale et autant pour la cotisation patronale. Pour un salaire de 1800 € brut par exemple, cette hausse aboutirait à une perte de salaire net de 2,70 € par mois, soit 32,40 € sur l’année. Cette mesure ne figure pas dans la loi sur les retraites mais dans la loi de financement de la Sécurité sociale, adoptée le 3 décembre.

  • Validation de trimestres plus facile

Un trimestre de retraite s’acquiert non pas en travaillant trois mois mais en engrangeant un certain niveau de revenus. Ce niveau requis va baisser en 2014, facilitant ainsi la validation de quatre trimestres annuels.

  • Travail reconnu comme pénible

A partir de 2015, les salariés pourront cumuler des points sur le compte pénibilité chaque fois qu’ils seront exposés à un ou plusieurs facteurs de pénibilité. Points qui pourront être utilisés pour une formation (pour changer d’emploi), pour un temps partiel de fin de carrière (payé comme un temps plein) ou pour partir un peu plus tôt à la retraite (grâce à un bonus de trimestres).